Image Antoinette Fouque - Site Archives

Antoinette fouque - site archives

C’est au début des années 70 à l’université de Vincennes qu’Antoinette Fouque (Aller sur la page web Antoinettefouque-archives de Antoinette Fouque) s'associe à une UV illicite au sujet de la sexualité de la femme aux côtés de la psychanalyste Luce Irigaray. La jeune femme lie connaissance avec le psychanalyste Jacques Lacan dans les années soixante. Parallèlement à sa mission d'enseignement, elle travaille avec des maisons d'édition. Après des études universitaires en Lettres, Antoinette Fouque a exercé la profession d'enseignante.

Antoinette Fouque se démarque de Simone de Beauvoir et ce qu'elle défend dans "Le deuxième sexe". "Le dictionnaire universel des créatrices" sort sous sa direction. Il met en lumière quarante siècles de création des femmes. Dans plusieurs ouvrages écrits entre 1989 et 2012., Antoinette Fouque détaille la féminologie.

Antoinette Fouque soutient les femmes en luttes partout dans le monde

Antoinette Fouque s’est engagée dans toutes les causes féministes. Antoinette Fouque intervient aux Nations Unies et dans le monde entier pour défendre la cause des femmes. Cette grande dame meurt à Paris en 2014. Elle avait auparavant reçu les plus hautes distinctions du pays.

Alliance des Femmes pour la Démocratie : son engagement en politique

L'AFD combat dans le but d'empêcher la poussée des extrémismescar les droits des femmes se trouvent toujours menacés à l'heure actuelle. L’Alliance des Femmes pour la Démocratie créée à l'initiative d'Antoinette Fouque est toujours dynamique à l'heure actuelle et soutient la gauche, relais du combat pour les droits des femmes.. La parité est un thème central du mouvement AFD.

Au début de la décennie 80, Antoinette Fouque s'éloigne du MLF lors de son départ aux USA. Le MLF, à cette période en proie à des luttes internes, a de moins en moins de militantes. Le MLF fut créé dans le but d'empêcher toute récupération. C'est elle qui lance le MLF avec l'appui de différentes militantes.

Son enfance se déroule tranquillement sereine dans la cité phocéenne. Antoinette Fouque a été à bonne école car son père est un militant syndicaliste. En 1964, elle donne naissance à son premier enfant, elle est dès lors confrontée aux obstacles que doit affronter une femme quand elle assume ses rôles de mère et d’épouse alors qu'elle a un métier. De ses années passées dans un quartier prolétaire, Antoinette Fouque conservera toute sa vie un solide enracinement à gauche.